Sony KDL-55HX850

TEST

 

image

LES +
  • Qualité d’image HD
  • Qualité d’image SD
  • Consommation
  • Fluidité de l’image
  • Rendu et fluidité 3D
  • Fonctions de partage
LES –
  • Services connectés un peu fouillis depuis le menu Home
  • Lecture multimédia limitée
  • Non support des disques NTFS
  • Télécommande pas à la hauteur
  • Dalle brillante, délicate en plein jour

Sommaire 1. Introduction et Prise en mains2. Les menus et les fonctions3. Le multimédia et l’image4. La 3D, la consommation et la conclusion

Présentée lors du CES de Las Vegas en janvier dernier, la série TV Sony HX850 représente le haut de gamme 2012 de la marque japonaise. Arborant un design épuré, embarquant de très nombreuses technologies d’amélioration de l’image, la 3D, la conversion 2D vers 3D mais aussi des services connectés, les téléviseurs Sony HX850 ont de sérieux atouts pour séduire.

Ça, c’est sur le papier. Mais dans la réalité, est-ce vraiment du haut de gamme ? C’est ce que nous allons voir au cours d’un test complet du modèle Sony KDL-55HX850 qui existe aussi en plusieurs diagonales de 40 ou 46 pouces respectivement KDL-40HX850 et KDL-46HX850.

La prise en mains
Vu la largeur et l’encombrement du pied, celui-ci est à monter soi-même. Il s’agit en fait d’un large plateau aux lignes épurées qui constitue la base du téléviseur. Il est en métal brossé et du plus bel effet. Dessus, on installe un support qui tient la dalle venant s’emboîter dessus. Quelques vis maintiennent le tout solidement.

Une fois installé, le téléviseur est incliné de 6 degrés, un principe qui commence à devenir sérieusement une habitude chez le constructeur japonais. Cela permet notamment de profiter d’un angle de vision optimal étant donné que les écrans sont trop souvent placés sur des meubles bas.

Pour les plus craintifs, rassurez-vous, le principe est particulièrement efficace.

Le design du téléviseur est globalement simple mais réussi. Les bords de l’écran se confondent avec la dalle afin qu’une seule surface ne soit visible. Les bords sont chromés rehaussant le niveau général. Les finitions sont parfaites.

Les connectiques
Elles sont nombreuses et autorisent tous les types de liaison depuis à peu près n’importe quelle source audio, photo ou vidéo. Ainsi, on trouve du Wi-Fi intégré, du Wi-Fi Direct, une prise antenne TNT, 4 entrées HDMI dont deux sur le côté, une entrée PC-HDMI, une entrée Péritel, une prise Ethernet, deux ports USB, une entrée vidéo Composite, une entrée vidéo Composante, une entrée D-Sub associée à une entrée audio jack 3,5mm, deux entrées audio analogiques stéréo, une sortie audio numérique optique et une sortie casque. On peut également compter sur la présence d’un emplacement CI+.

Le téléviseur est doté d’un manuel interactif intégré. Il est beaucoup plus facilement accessible et nettement plus explicite que celui disponible dans le téléviseur Panasonic TX-P42ST50E enfouit dans des sous-menus. Ici, l’e-manual est immédiatement disponible depuis une touche dédiée sur la télécommande.

Les prises USB permettent de lire du contenu multimédia (photo, musique et vidéo) ainsi que d’utiliser les fonctions d’enregistrements intégrées qui peuvent être effectuées à la volée ou de manière programmée. Depuis le guide électronique des programmes, il est possible de planifier un enregistrement. Notez que le système accepte maintenant de pouvoir modifier l’heure de début et l’heure de fin dans ce cas, ce qui n’était pas possible avec les modèles TV précédents. On regrette cependant que le seul support d’informations des programmes soit encore et toujours ce guide. A l’heure des TV connectés, c’est tout de même rageant de ne connaître que le programme en cours et le suivant et pas les programmes sur 1 ou 2 jours. Un accord avec un partenaire dans ce domaine serait particulièrement bienvenu surtout s’il est intégré.

Pour pouvoir enregistrer, il faut obligatoirement utiliser un support de stockage dont la capacité est supérieure à 32 Go et inférieure à 2 To. Le disque est spécialement formaté pour accueillir les pauses et les enregistrements. Notez que le téléviseur ne dispose que d’un seul tuner ce qui interdit le zapping pendant un enregistrement. Il n’est pas possible non plus de regarder une vidéo stockée sur un support USB ni même via le réseau.

Les menus et les fonctions
La nouvelle gamme des TV 2012 de Sony inaugure une nouvelle barre de menus plus complète. Elle reste toujours aussi simple à utiliser notamment grâce à la croix directionnelle de la télécommande. On y trouve tous les fonctions regroupées dans différents sous-menus.

Le menu Image permet d’appliquer un mode parmi des pré-réglages : normal, intense ou expert. En outre, il est possible d’appliquer des modes scènes : Auto, Général, Cinéma, Sports, Musique, Animation, Photo, Jeux et Graphiques. Chaque source peut disposer de ses propres réglages évitant d’avoir tout à recommencer en cas de changement d’appareils connectés (console, lecteur Blu-ray, etc.).

Dans le menu Home, on retrouve les sources favorites afin de revenir très rapidement vers l’une d’entre elles.
Plusieurs widgets peuvent s’afficher sur l’écran : Horloge, Twitter, Facebook, Lecteur RSS, Calculatrice et Calendrier.

Les services connectés
Un menu Applications permet d’utiliser des programmes spécifiquement développés pour la TV Sony. Ainsi, installées par défaut, on trouve Skype, Navigateur Internet, Recherche Musique, Recherche Vidéo/TV ainsi qu’une application de partage. Cette dernière application permet de partager en quelques instants un commentaire via Twitter.

Une plateforme de téléchargement d’applications : Opera TV Store est également disponible. A l’heure de l’écriture de ces lignes, le choix des applications n’est pas très important, bien moins intéressant que celui proposé par Samsung ou Panasonic, par exemple. Sony préfère certainement se concentrer sur ses deux applications phares : Video Unlimited et Music Unlimited qui permettent d’accéder à des vidéos ou à de la musique moyennant finance. Or, nous pensons qu’il est possible de proposer des applications pour la TV qui soient intéressantes. Dans ce domaine, Samsung encourage vivement les développeurs à soumettre des applications, certes à coup de concours mais aussi à l’aide d’une certaine sensibilisation aux intérêts de demain.

Cependant un menu spécifique de la plateforme Sony Entertainment Network permet d’accéder à des applications dédiées à la vidéo en ligne. Il est ainsi possible de lancer Video Unlimited (tiens déjà vu quelque part), M6 Replay, Mubi, INA, Eurosport, Muzu.tv, Euronews, YouTube, Sony 3D, Billabong, AOL HD, Wired, Epi, Concierge.com, Style.com, DailyMotion, ustudio, GolfLink.com, Livestrong.com, Video Detective, Podcasts, Tageschau, Deutsche Welle ou rechercher une vidéo.

Le Sony Entertainment Network ou SEN permet également d’accéder à npr (webradios), Berliner Philharmoniker, Moshcam et Music Unlimited. Pour les photos, on peut compter sur une application Picasa.

En fait, entre les menus Applications, SEN et Contenu Internet, il y a des doublons et on se perd un entre ce qui est une application et ce qui ne l’est pas. Pourquoi ne pas tout même sous un même et unique menu avec une interface graphique simple ? C’est là qu’on utilise la touche SEN de la télécommande qui permet d’afficher sous un seul menu toutes les applications, les vidéos (de Video Unlimited) et la musique (de Music Unlimited). Ouf !

La lecture multimédia
Via l’un des ports USB ou par le réseau, il est possible de lire du contenu multimédia qu’il s’agisse de photos, de musique ou de vidéos. Le téléviseur supporte les formats de fichiers MPEG-1/2/4, AVCHD, MP4, WMV, MP3, WMA et JPEG. On aurait aimé pouvoir profiter du format MKV. Le port USB ne supporte pas les disques ayant un format de fichier NTFS. Seuls les disques en FAT32 sont acceptés. Il faut donc se contenter de la connexion de clés USB. Dommage.

Le rendu de l’image 2D
Afin d’optimiser l’affichage des images, le téléviseur Sony HX850 dispose de plusieurs technologies de traitement d’image. On peut notamment citer le taux de rafraichissement 200 Hz avec création d’images, une fonction baptisée Motionflow XR 800Hz. La TV intègre des LED avec système Local Dimming ce qui permet d’allumer uniquement certaines parties de la dalle. La fonction OptiContrast permet, selon le constructeur, de profiter d’un contraste élevé et des noirs détaillés. Dans les faits, les noirs sont relativement profonds mais pas autant que sur le téléviseur Plasma Panasonic TX-P42ST50E, par exemple.

Pour les images SD, Sony a intégré la fonction X-Reality PRO, un procédé qui analyse en temps réel l’image et optimise le rendu. Le résultat est convainquant, comme vue l’an passé. D’un point de vue général, les images sont lisses et très agréables à l’oeil. Il y a très peu d’effets de pixélisation. On apprécie.
En HD, l’image est excellente. Les détails sont particulièrement présents et le piqué est proche de la perfection. L’écran se montre très réactif et limite les effets de rémanence, très rares. La fluidité est bel et bien au rendez-vous. On apprécie.
En mode d’image Sport, les matches de l’Euro 2012 sont de toute beauté !

La dalle est traitée anti-reflet mais en plein jour, il est difficile de ne pas en avoir sur l’écran. Dans une ambiance plus sombre, c’est tout à fait confortable.

Voici le diagramme CIE qui permet de déterminer la palette de couleurs affichables par l’écran. Plus le triangle est grand et plus le nombre de couleurs affiché est important.
Nous avons mesuré le niveau de contraste selon deux méthodes : ANSI (affichage alternatif d’un quadrillage noir et blanc) et standard (affichage d’une image totalement noire puis d’une image totalement blanche). En voici le résultat du taux de contraste selon la méthode ANSI. Plus le score est élevé, plus le taux de contraste est important.

L’histogramme de la luminance présente une échelle de niveau de gris allant de 0% (noir) à 100% (blanc). Il affiche la sortie de lumière pour chacun des 10 niveaux de gris. Pour un écran qui présente une échelle de niveaux de gris linéaire, le graphique doit afficher une diagonale d’un coin à l’autre.

Voici l’histogramme des niveaux des couleurs primaires rouge, vert et bleu. Idéalement, les trois courbes de couleurs doivent être confondues sur la ligne en pointillé ou au moins se compenser pour s’approcher le plus possible du blanc recherché. Cet histogramme est lié à celui de la température des couleurs.

L’histogramme de la température des couleurs qui doit être aussi proche que possible de la valeur 6504K ou D65.

En 3D, l’image offerte par le Sony HX850 est très bonne. On sent une nette amélioration par rapport aux précédents modèles de la marque. La luminosité reste efficace et les effets de crosstalk sont assez limités. On n’arrive pas encore au niveau d’un Samsung qui a réellement fait un saut vers l’avant ni d’un Panasonic (comme par exemple sur la TV TX-P42ST50E) mais la 3D Sony offre de belles séquences détaillées en Full HD et d’une très bonne fluidité.

Le téléviseur profite d’un mode de conversion 2D vers 3D. Les résultats sont convenables et donne une réelle impression de profondeur. Nous avons pu la tester sur des matches de tennis et de football, par exemple et le rendu a été plutôt une bonne surprise. Les images paraissent nettes et fluides.

Sony a également progressé au niveau des lunettes 3D actives. Les nouveaux modèles sont plus légers que les précédents et on le sent sur le nez.

L’audio
Le son délivré par le téléviseur est convenable. Etant donné sa finesse, la TV ne peut pas offrir un son correct. C’est pour cela qu’elle le confie à son socle. En effet, c’est le pied qui dispose de haut-parleurs et qui doit être alimenté depuis un câble propriétaire. Ce système audio propose donc un rendu plutôt correct et notamment dans les basses fréquences tout en restant clair et assez précis. Il n’est pas question de concurrencer les vrais systèmes audio externes mais certains pourront s’en contenter.

La consommation
Avec des images de la TNT, le téléviseur consomme en moyenne 58 Watts alors que toutes les options d’économie d’énergie sont désactivées. Impressionnant pour une télévision d’une diagonale de 55 pouces soit 127 cm. Avec le mode d’économie maximum activé, la consommation moyenne passe à 40 Watts. Un monde sépare donc ce téléviseur de la TV Plasma Panasonic TX-P42ST50E et ses 230 Watts en moyenne (éco désactivée)…

La télécommande
Elle est assez simple, classique et ne colle pas avec le niveau haut de gamme du téléviseur. Alors que Samsung propose une télécommande dite « normale » et une autre tactile avec la série ES8000, Sony ne se démarque pas spécialement dans ce domaine. Dommage. La télécommande n’est même pas rétro éclairée.

Si vous disposez d’un smartphone ou d’une tablette tactile sous iOS ou Android, il est possible de contrôler le téléviseur via l’un de ces appareils. L’application est gratuite et nommée Media Remote pour un smartphone et Media Remote HD pour une tablette. A votre disposition : une télécommande simplifiée, une télécommande complète, une télécommande avec curseur, un e-manuel.
On peut ainsi se servir du smartphone ou de la tablette comme d’un pavé tactile pour déplacer un curseur de souris à l’écran, disposer de toutes les touches pour le contrôle du téléviseur, naviguer sur Internet et envoyer le contenu des pages sur la TV.

 

NOTRE AVIS

Haut de gamme, la série HX850 de Sony l’est réellement. Elle intègre tout ce que l’on est en droit d’attendre d’un tel constructeur. Les images SD sont lisses et profitent d’une belle mise à l’échelle alors que la HD est de toute beauté sur des contenus adéquats. La 3D est meilleure que les modèles de l’année passée avec des effets de crosstalk limités et une très bonne fluidité. On reste un peu sur notre faim concernant les possibilités de lecture multimédia mais ce téléviseur propose tellement de chose intéressante que cela devient presque secondaire.
HX850, un très bon cru, sinon, le meilleur sur le marché du LCD actuel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s